Les Projets soutenus

Voici quelques uns des projets que nous avons soutenus ces trois dernières années :

picmonkey-collage  

Les habitants de la commune de Vans ont constaté que la précarité se développait sur leur territoire et ont créé l’association Revivre et son Centre Social pour venir en aide à ceux qui en ont besoin. Rapidement la dimension alimentaire a pris une dimension importante : nos repas représentent à la fois une partie conséquente du budget des foyers et un gage de bonne santé. Mais comment allier ces deux dimensions ? Le Centre Social a organisé des ateliers de cuisine pour apprendre à chacun les pratiques qui permettent de manger de manière saine et écologique sans dépenser plus. La Fondation Ekibio estime que les foyers disposant d’un petit budget doivent eux aussi avoir accès à une alimentation qui assure leur bonne santé. Nous avons donc apporté notre soutien financier à l’association. Les bénévoles ont pu organiser une série d’ateliers sur différents thèmes : cuisiner les légumes d’hiver (pour cuisiner local, de saison et économique), confectionner une pizza équilibrée, un couscous végétarien (la viande est l’ingrédient le plus cher sans être indispensable) ou encore des tartes de saison.

kiwi  

S’il est utile aux adultes, et aux jeunes – notamment les étudiants – de comprendre comment cuisiner de manière saine et bio, sans dépenser plus, c’est aussi indispensable pour les enfants. A fortiori ceux qui rencontrent des problèmes de santé : l’alimentation joue un rôle crucial pour se soigner et rester en bonne santé. Leur apprendre à tirer le meilleur parti de leurs repas s’avère essentiel. Par ailleurs les enfants sont particulièrement réceptifs aux animations culinaires. La Fondation Ekibio apporte donc son soutien à l’association Kiwi qui crée des activités et des événements pour les enfants ou adolescents hospitalisés qui luttent contre la douleur, la souffrance, la maladie. « Ces actions permettent d’adoucir leur quotidien et apportent un souffle nouveau aux structures qui les encadrent » explique la fondatrice Catherine Thomas.

agribioardeche  

Fondée par une cinquantaine de producteurs, l’association Agri Bio Ardèche avait au départ l’objectif de faire reconnaitre le bio. Avec 640 adhérents aujourd’hui ses missions s’orientent notamment sur la sensibilisation dans les écoles, les familles et auprès d’un public précaire. Lors du programme « Familles à alimentation positive » l’année dernière un groupe d’habitants a mis en place un jardin partagé et réalisé des commandes groupées d’aliments bio et locaux, en lien avec leur Centre Social. Cette orientation a convaincu la Fondation Ekibio d’apporter son aide en particulier pour financer l’organisation d’ateliers qui apprennent les bonnes pratiques nécessaires pour qu’une telle alimentation soit possible à budget réduit : acheter en circuit court, introduire des protéines végétales (céréales et légumineuses) dont le coût est plus modéré que l’habituelle trilogie viande/poissons/œufs, réduire le gaspillage etc…

sol-png-transparent-01  

En pleine COP21 la Fondation Ekibio a soutenu et co-organisé un rassemblement initié par Vandana Shiva : « Garden of hope », les Jardins de l’Espoir. Elle souhaitait mettre en valeur le rôle joué par l’alimentation issue des graines libres et de l’agriculture urbaine. Avec l’aide de l’association Solidarités, de La Villette et d’Actes Sud, Vandana Shiva a appelé un panel de leaders d’opinion a venir semer symboliquement quelques plantes dans les Jardins Passagers de La Villette. Ce rendez-vous fût également l’occasion de lancer le Pacte Citoyen pour la Terre. José Bové, Corinne Lepage, Rob Hopkins, Julien Bayou, Cyril Dion, Philippe Desbrosses, William Vidal et une centaine d’autres leaders d’opinion et de journalistes se sont réunis pour participer à ce grand moment plein de ferveur. Depuis, d’autres événements SOL ont été soutenus par la Fondation Ekibio.

logo-1  

Les étudiants sont certes accaparés par leurs examens et/ou leurs passions du moment (la musique, le sport, les rencontres, la fête…) mais leur intérêt pour le contenu de leurs assiettes est désormais bien réel. Les étudiants du 21ème siècle n’acceptent plus de manger n’importe quoi. Le dynamisme de l’association Générations Cobayes témoigne pleinement de cet engouement. Ce mouvement rassemble de jeunes consommateurs qui « ne veulent pas être pris pour des c… cobayes ! » et se posent donc la question suivante : comment cuisiner de manière écologique et saine avec les moyens réduits d’un étudiant et une cuisine minuscule ? La Fondation Ekibio a soutenu la venue des adhérents de Générations Cobayes à une dégustation participative géante à l’occasion du festival La Bio dans les Etoiles.

 lasoupape  

Dans les quartiers dits sensibles de Grenoble, l’association La Soupape est connue des habitants notamment via le café qu’elle anime. La Fondation Ekibio apporte son soutien à la mise en place d’ateliers de cuisine saine, écologique et économique. Lors de ces interventions, les participants expérimentent des techniques simples et concrètes qu’ils pourront reproduire et adapter à la maison. Un projet qui répond aux préoccupations des habitants, notamment économiques : repenser les repas en favorisant les protéines végétales (céréales et légumineuses) plutôt qu’animales génère des économies importantes.

 emmaus  

Les compagnons du Village Emmaüs de Lescar Pau ont décidé de cultiver et transformer leur propre nourriture afin d’être plus autonomes et d’avoir accès à une alimentation saine et écologique malgré leur budget très réduit. Cette opération menée en partenariat avec le Réseau Semences Paysannes requiert une formation pour que les compagnons puissent cuisiner des produits bruts, de saison, bio, y compris des variétés anciennes etc… La Fondation aide au financement d’ateliers culinaires et de formations avec la perspective d’une diffusion des pratiques apprises aux compagnons des autres sites Emmaüs.

 incredible_edible  

Ce mouvement est une initiative née en Grande Bretagne qui connaît un développement considérable en France et dans le monde entier. Il s’agit de créer des potagers partout où cela est possible (espaces verts, bacs en ville etc…) et de les rendre accessibles à tous. Cette initiative contribue à améliorer l’autonomie alimentaire des territoires mais surtout à faire connaître les atouts des produits locaux en cuisine et pour l’environnement. La Fondation a soutenu financièrement le mouvement à l’occasion de sa visite lors de notre festival La Bio dans les Etoiles. « Nous avons décidé de créer un programme pour former des formateurs à la cuisine alternative naturelle familiale, dans 400 villes de France » a déclaré l’animateur français du mouvement suite à sa visite.

savoirs-de-terroirs  

Savoirs de Terroirs a reçu un soutien chaque année. Cette association défend la biodiversité cultivée grâce à plusieurs conservatoires de semences, un jardin des savoirs, un centre de ressources, une maison d’édition ainsi qu’à travers l’animation de nombreux événements. Les dons ont contribué à financer le travail réalisé par la banque de semences Balseli et un poste d’animatrice du Réseau des Initiatives pour la biodiversité cultivée.

j-b-sequences  

J+B Séquences a reçu une aide pour financer la diffusion du film « Tous Cobayes ». Il démontre preuves à l’appui l’insuffisance des tests sur les produits alimentaires contenant des OGM, leur absence de transparence et la compromission des agences sanitaires. Ce film vu par un large public remet en question les politiques sanitaires et environnementales en vigueur.

criigen  

Le CRIIGEN (laboratoire fondé par le Professeur Gilles Eric Séralini) et son équipe de l’Université de Caen ont reçu un soutien annuel, pour leur étude In Vivo sur les effets toxiques à long terme de la consommation du maïs génétiquement modifié NK 603 et de l’herbicide Roundup. Cette étude publiée dans la revue internationale Food & Chemical Toxicology a suscité un débat à l’échelle planétaire et une large prise de conscience dans le grand public. 200 scientifiques internationaux de plus de 30 pays ont témoigné de leur soutien à l’étude en envoyant une lettre soit au CRIIGEN, soit directement à la revue Food & Chemical Toxicology.

slowfood  

En 2010 la Fondation a soutenu financièrement l’association Slow Food. Cette organisation internationale lutte pour la préservation de la biodiversité alimentaire et la relocalisation des circuits de production. En s’appuyant sur une philosophie du plaisir Slow Food se bat contre les effets dégradants de l’industrie agroalimentaire et l’un de ses emblèmes : la restauration rapide. La Fondation a soutenu une manifestation de défense d’une variété ancienne d’épeautre aux richesses nutritives et aux vertus écologiques trop mal connues.

agribioardeche  

En 2009, 2010, 2011, 2012 et 2013 la Fondation a soutenu l’association AgriBioArdèche. Ce don contribue à la tenue de la foire bio de l’Ardèche verte qui a lieu désormais à Vernosc les Annonay. Cet événement porté par des bénévoles rassemble chaque année 80 exposants et draine environ 3000 visiteurs. Il a pour objectif de faire découvrir et de promouvoir l’agriculture biologique à travers des rencontres vivantes.

 

 

Share Button