Choisir des fruits et légumes de saison

marcheL’été est le moment le plus propice pour adopter l’habitude de cuisiner des produits de saison : les étals en contiennent un large choix. Si vous hésitez encore, souvenez-vous au moment de faire vos courses que les produits à contre saison viennent soit de loin, soit de modes de production très énergivores. Chaque jour 1500 camions semi remorques remplis de fruits et légumes importés des pays du Sud traversent la frontière espagnole, pour les acheminer vers l’Europe. Or les fruits et légumes sont composés à 90% d’eau. Il est regrettable de les importer massivement de pays qui en manquent. Certes, les produits à contre saison peuvent aussi être produits en France mais l’énergie nécessaire à la production sous serre chauffée est 20 à 30 fois plus élevée que lorsqu’ils sont produits à la bonne saison et en plein champ.

            A l’échelle de nos comportements quotidiens nous avons le pouvoir d’améliorer l’impact de ces produits en adoptant quelques bonnes pratiques  telles que de consommer les abricots de juin à août, les cerises de mai à juillet et les fraises de juin à septembre. La carotte, le chou et l’oignon peuvent être achetés toute l’année, mais la laitue ne se déguste que d’avril à novembre et le concombre de juin à octobre, tout comme la tomate qui déborde parfois sur novembre mais doit être évitée en plein hiver. En automne et en hiver, les produits de saison restent nombreux : pommes, poires, prunes, kiwi, fruits secs, carottes, choux, poireaux, betteraves rouges, céleris-rave, salades d’hiver, champignons… Une démarche plus écologique encore consiste à choisir des fruits et légumes produits en France (car les transports sont moindres) voire dans votre région. De même, la présence du label AB (Agriculture biologique) ou du label européen (feuille verte) garantit le respect de méthodes agricoles plus douces pour l’environnement.

Share Button