Alimentation générale : l’engagement par plaisir

alimentation-generale

Le « bien manger » est devenu un enjeu fort reliant santé, goût et écologie, qui suscite à la fois des attentes inédites du grand public et des attaques de certaines industries (agrochimie et OGM par exemple). Face à cette évolution majeure, les médias indépendants sont indispensables. Ils assurent une veille et un travail d’explication essentiels. Inf’OGM, Médiapart, Reporterre et bien d’autres font partie des supports qui œuvrent pour une information citoyenne. Mais l’agroécologie et le « bien manger » sont aussi – avant tout diront certains – une affaire de cuisine, de plaisir et de saveurs. Tel est le crédo d’un autre média : Alimentation Générale. Cette « plateforme des cultures du goût » décline ce thème sous toutes ses formes, y compris sociale, scientifique, sanitaire ou politique. En somme, quelque soit le sujet, on en parle dans la cuisine ou jamais très loin. Ce parti pris permet de relier les questions agricoles et écologiques à notre quotidien et à nos papilles.

Un article récent illustre bien l’esprit de ce canard en ligne, intitulé « Gâteaux à l’école abusivement règlementés ». Une journaliste culinaire remarque que l’école de sa fille demande avec insistance aux parents, à l’occasion des fêtes et gouters collectifs, d’emmener des denrées « achetées dans le commerce ». Autrement dit de préférer les produits préparés – souvent industriels donc – à ceux faits maisons. Les plats faits maison sont tolérés, avec toutes sortes d’injonctions hygiénistes, mais pas encouragés. Interpelée elle se renseigne et comprend que les enseignants de cette école font du zèle et réinterprètent les réglementations à leur manière et avec excès de prudence, pour se faciliter la vie. En réalité, comme l’indique Alimentation Générale, « à aucun moment, la circulaire de 2002 intitulée « Sécurité des aliments : les bons gestes » ne suggère d’acheter des denrées industrielles. Au contraire, elle souligne que « les activités d’élaboration d’aliments dans les classes (…) ainsi que les goûters ou repas organisés par les parents d’élèves (…) sont des moments importants de la vie scolaire », mais qu’il est « important que l’élaboration de ces aliments soit faite en s’entourant de tout le soin nécessaire pour éviter les risques pour ces consommateurs ». Un rappel salutaire à faire circuler. Un média à lire et suivre de près.

A lire : http://alimentation-generale.fr

Share Button