droit

Appel au droit à bien manger

droit-a-manger

« Nous vivons aujourd’hui une véritable fracture alimentaire. Tandis qu’une frange privilégiée de la population a accès à une éducation du goût et à des produits de qualité, la majorité des citoyens est soumise à un paysage de consommation dicté par la grande distribution. Cette fracture est certes largement liée au niveau des revenus du foyer et aux catégories sociales, mais elle est aussi profondément culturelle. Elle est liée à une certaine idée de la place de l’alimentation dans la vie, à une culture des goûts qui se construit dès l’enfance, à un savoir-faire qui se transmet ou s’apprend, à une cuisine du quotidien rapide, goûteuse, et saine. »

Telle est l’introduction de l’Appel au droit à bien manger lancé par quelques personnalités dont Olivier Roellinger et le collectif A tabula. Un appel qui a retenu notre attention et que nous vous invitons à signer tant il recoupe les engagements de la Fondation Ekibio. En effet, comme l’explique la suite de cet appel : « Une autre fracture sépare le monde agricole des consommateurs. L’industrialisation massive de l’agriculture française aboutit à ce paradoxe : la plupart des agriculteurs, soumis à la culture intensive, ne nourrissent plus leurs concitoyens. La course à la productivité, à l’export, et aux tarifs les plus bas, a eu pour conséquence l’anéantissement de l’agriculture vivrière de nombreux pays. Peut-on accepter que nos enfants et petits-enfants ne disposent ni de la qualité, ni de la diversité alimentaire qui sont encore fragilement les nôtres aujourd’hui ? Peut-on accepter que notre alimentation et ses modes de production soient cancérigènes et sources de maladies quand elle devrait apporter santé et bien- être ? Peut-on accepter de léguer aux générations futures des territoires pollués? Comme tant d’espèces animales en voie de disparition, des milliers de variétés de fruits, légumes et poissons, sont progressivement rayés de notre carte alimentaire. Nous ne pouvons nous résigner à manger ce menu unique, offrant pour seule abondance des produits uniformisés et insipides, au détriment de notre santé. »

Lisez cet appel dans son ensemble, faites le connaître autour de vous et venez rencontrer certains de ses signataires à La Bio dans les Etoiles, les 6 et 7 avril à Annonay. Le droit au bien manger pour tous les citoyens n’est ni un luxe ni une utopie : il est possible et impératif de mettre en place des actions concrètes pour défendre une alimentation goûteuse et saine, ainsi qu’une agriculture qui soit durable pour ses producteurs comme ses consommateurs, pour les hommes comme pour la Terre.

Signez l’appel ici : http://www.atabula.com/appel-au-droit-a-bien-manger/

Share Button