Le doggy bag ? J’assume !

03nl7-NL7

Avez-vous des amis que vous avez vus, au restaurant, oser demander que leurs délicieux restes soient emballés pour les emmener et les déguster chez eux le lendemain ? Pour la plupart d’entre nous, cette requête est rare voire inexistante, même si des organisations ont pu encourager cette bonne pratique en proposant par exemple aux restaurants des emballages adaptés. La peur d’être mal vu décourage cette démarche pourtant pleine de bon sens et qui génère à la fois des économies et une réduction des déchets.

Les restaurateurs jouent un rôle clé pour dénouer cette situation malheureuse : s’ils proposaient aux convives d’emballer les restes quand il y en a, ce tabou serait levé pour bien des consommateurs. L’Etat a compris qu’un levier important était à sa disposition, à peu de frais, pour réduire les déchets. Aussi depuis le début de l’année les restaurateurs sont – suite au vote de la loi sur les biodéchets – désormais fortement incités à proposer à leurs convives de repartir avec leurs restes. La mesure pourrait faire tâche d’huile et l’objectif est ambitieux : réduire les déchets alimentaires de moitié d’ici 2025. L’année commence bien !

Share Button