Gaël Faure : chanteur, colibris et ardéchois

Ceux qui viennent régulièrement à la Bio dans les Etoiles – notre événement phare qui fêtera ses dix ans au printemps prochain – savent que la Fondation Ekibio a ses racines en Ardèche. Aussi nous sommes particulièrement sensibles au travail du chanteur Gaël Faure qui, à travers des textes et des musiques à la fois simples et aussi fins et subtiles que de la dentelle, nous immergent dans les paysages ardéchois et nous entraîne dans un retour à la terre, une immersion naturaliste, un voyage dont on aimerait ne pas revenir. Mais la fibre verte de cet artiste ne s’arrête pas là : il est impliqué aux côtés des Colibris et ce de manière très concrète. Il a notamment participé à la tournée « Le chant des colibris » avec Alain Souchon, Matthieu Chedid ou encore Dominique A. « Je me suis engagé auprès d’eux parce que j’étais en total accord avec leur philosophie » répond-il a la journaliste de Kaizen qui l’a récemment interrogé à ce propos. « J’ai réalisé que l’on prenait beaucoup à la terre sans forcément lui rendre, alors qu’il faut la soigner et la respecter, retrouver un rapport sain entre l’humain et la nature. Car à notre échelle, à notre manière, on peut faire notre part. » Le lien à la terre semble une composante à part entière de l’ADN du jeune chanteur qui est fils d’agriculteur et a intitulé son prochain album Regain et le premier extrait à découvrir : La saison. Pour en savoir plus, lisez son interview pour Kaizen ici et écoutez sa musique :

Gaël Faure : la musique pour questionner notre rapport au vivant

Share Button