Archives mensuelles : mars 2015

Un show culinaire inédit

01-show-culinaire

L’impact sur la santé des pesticides présents dans les aliments suscite de nombreuses études. Mais quid de l’impact de ces substances chimiques sur le goût de nos plats quotidiens ? Leur présence modifie-t-elle la saveur du pain, des légumes ou des boissons ? Et quel est le goût de ces produits qui s’invitent dans nos assiettes ? La question est largement passée sous silence alors même que ces substances – qui se retrouvent dans l’organisme de la plupart d’entre nous – ont forcément une influence gustative sur nos repas. Cette question est l’un des déclencheurs qui a suscité la rencontre entre Jérôme Douzelet, chef expert en cuisine naturelle et biologique, et Gilles Eric Séralini, l’un des rares scientifique au monde à mener des études indépendantes sur les dangers des OGM et des produits phytosanitaires.

Ces deux personnalités réaliseront un show culinaire probablement inédit le 17 avril à Annonay, à l’occasion de La Bio dans les Etoiles : une dégustation à l’aveugle de pain, de fromage et de vin de qualités équivalentes, mais provenant, pour les uns, de l’agriculture conventionnelle et pour les autres issus d’ingrédients bio. « Si les polluants biologiques (bactéries ou autres) de notre alimentation n’ont presque plus de secret pour nous aujourd’hui, en revanche les polluants chimiques présents dans pratiquement tous les aliments sont beaucoup moins traqués : métaux lourds, herbicides, insecticides, fongicides, OGM, additifs, exhausteurs de goût, détergents, plastifiants… » expliquent les deux hommes. Ils souhaitent notamment démontrer que nos papilles sont à mêmes de détecter leur présence ou du moins de différencier un produit sain d’un autre. « On réalise depuis peu l’impact de ces substances sur le goût des aliments, ajoutent-ils. Dans un pays où la gastronomie est reine, où la majorité des Français aime la bonne cuisine, la qualité des produits utilisés, elle, n’est pas à la hauteur des exigences quant aux saveurs et à la créativité des recettes. » Ce show exceptionnel aura lieu sur la magnifique scène du théâtre d’Annonay et – qui sait ?- peut-être que les autres invités présents ce jour là (Vandana Shiva, Marc Veyrat, José Bové…) seront-ils intéressés pour participer à la dégustation. Pour le savoir, rendez-vous le 17 avril à La Bio dans les Etoiles.

Le programme du festival : www.labiodanslesetoiles.com

Le festival est gratuit, mais le nombre de places limité et les réservations sont à faire sur le site de la Bio dans les Etoiles sans attendre.

A lire : « Plaisirs cuisinés ou poisons cachés », Gilles Eric Séralini et Jérôme Douzelet (éditions Actes Sud).

Share Button

Dans les quartiers une cuisine plus saine… et économe.

02-cuisine-saine-v2

Dans les quartiers dits sensibles de Grenoble, l’association La Soupape est connue des habitants notamment via le café qu’elle anime : un espace d’accueil convivial, tourné vers l’enfant et sa famille, un lieu de rencontre, de dialogue et de détente, une passerelle entre les structures traditionnelles (crèches, écoles, centres sociaux) et la maison. Il était donc logique que la Fondation Ekibio apporte son soutien pour que cette organisation mette en place des ateliers de cuisine saine, écologique et économique où les parents apprennent les solutions qui permettent de manger mieux (local, de saison, bio) à budget constant. Une convention de partenariat a scellé cet accord au mois de mars 2015. Lors de ces interventions, les participants expérimenteront des techniques simples et concrètes qu’ils pourront reproduire et adapter, de retour à la maison. L’atelier a également pour objectif d’impliquer toute la famille et notamment les enfants, dans cette démarche. Un projet qui répond aux préoccupations des habitants, notamment économiques : repenser les repas en favorisant les protéines végétales (céréales et légumineuses) plutôt qu’animales génère des économies importantes.

Share Button

Gare aux casseroles !

03-gare-casseroles

Chacun est de plus en plus attentif au contenu de son assiette, mais de nombreux consommateurs sous-estiment encore l’importance des ustensiles dans la qualité des repas, y compris vis à vis de la santé. Favoriser les ustensiles sans effets ni sur la santé, ni sur le milieu s’avère indispensable lorsque l’on souhaite une alimentation vraiment saine. Se débarrasser de nos poêles en Téflon et les remplacer par de l’acier inoxydable est essentiel. « Elles sont plus chères » diront certains. Certes mais elles ne transmettent aucune substance aux aliments. Plus précisément elles ne modifient pas leur composition. Par ailleurs elles ont une grande durée de vie et sont recyclables.

De même, par souci d’économies d’énergie, on pensera à utiliser une casserole à fond plat : une vieille casserole au fond bombé perd 50% de la chaleur. On favorisera également les contenants bien dimensionnés par rapport aux diamètres des gaz/plaques – et en fonction du nombre de convives. Cette attention génère aussi des économies d’énergies substantielles. Enfin, la redécouverte des outils manuels – mandolines multi-lames, fouets batteurs à manivelles, râpes, moulins, presse purées – contribue aussi à réduire vos factures et à protéger les ressources naturelles. De plus les amateurs de déco trouveront charmants ces ustensiles à l’esprit vintage !

Share Button

L’agroécologie 2.0

04-agroecologie

Pourquoi les formations en lignes, sur Internet, ouvertes à tous – le plus souvent appelées MOOC (Massive Open Online Course) – se multiplient-elles ? Parce qu’elles offrent une efficacité redoutable de diffuser un savoir le plus largement possible. Ces cours permettent à des milliers de personnes d’apprendre simultanément, via Internet en s’appuyant beaucoup sur la vidéo et le principe du quizz : après le cours, un questionnaire permet d’évaluer ce qui est effectivement acquis. Jusqu’à présent les MOOC étaient essentiellement en anglais, mais les Français sont de plus en plus productifs dans ce domaine. Aussi l’un d’entre eux, sera bientôt consacré à l’apprentissage de l’agroécologie. Destiné autant aux agriculteurs qu’aux étudiants, acteurs du développement agricole ou aux décideurs publics, ce cours ne nécessite aucun prérequis. Pour y assister rendez vous sur la plate-forme en ligne France Université Numérique (FUN).

S’inscrire :

https://www.france-universite-numerique-mooc.fr/courses/Agreenium/66001/session01/about

Share Button

En Californie, une famille se nourrit sur 370 mètres carrés

une_famille_americaine_fait_pousser_3_tonnes_de_nourritures_bio_par_an_dans_son_jardin_dervaes2,7 tonnes : telle est la quantité exacte de nourriture produite chaque année par la famille Dervaes. Cette micro ferme située dans un environnement très urbanisé à quelques minutes du centre ville de Los Angeles revend jusqu’à 20.000 dollars par an de surplus aux habitants et restaurateurs alentours. Une belle prouesse qui fait désormais le tour du web et inspire les jardiniers du monde entier.

A voir ici (en anglais)

05-californie-video

 

A lire ici (en français)

http://re-informe.com/usa-une-famille-fait-pousser-3-tonnes-de-nourriture-bio-par-dans-son-jardinvideo/

Share Button